Le magicien

Pour clore cette série de témoignages et de portraits concernant ces personnes qui réussissent, je voudrais vous présenter aujourd’hui, quelqu’un qui a su saupoudrer sa vie de magie en passant d’ingénieur en électronique à magicien professionnel.

Céline, journaliste pigiste en presse écrite, nous parle de Roland Barthélemy, qui à l’âge de 30 ans a décidé de tenter le tout pour le tout et de transformer sa vie professionnelle. Alors si vous aussi, vous avez envie de vous reconvertir et hésitez à franchir le pas, lisez cette expérience.

Roland Barthélemy est magicien professionnel depuis un an. Intermittent du spectacle, il a réussi à transformer son aire de jeu en métier, à une époque où les prises de risques demandent un certain courage. En franchissant le pas, il a réalisé le rêve de beaucoup : foncer, tenter le coup et voir ce qu’il advient. Il y a encore un an, Roland était ingénieur en électronique et informatique. Il travaillait pour une entreprise de prestations de services, gagnait bien sa vie, avait une situation confortable… Mais à l’aube de ses trente ans, il s’est dit que c’était le moment. Le moment du changement de cap, le moment du grand saut. Avant de se décider, il a demandé conseil à ses proches, histoire peut-être de se rassurer et d’obtenir inconsciemment leur consentement. Et puis, il a démissionné de son travail, rangé les cartes à puces au fond d’un tiroir et glissé dans son attaché-case d’autres cartes, remplies de carreaux, de trèfles et de cœurs.

Nous nous donnons rendez-vous dans le quartier parisien de Saint-Michel, pour une séance photo ensoleillée. Roland débarque, avec ses pas de géant, les bras chargés de sacs. Le soir-même, il a une prestation. Cocktail d’entreprise. Costume de rigueur. Finalement, il n’a jamais autant porté le smoking que depuis qu’il est intermittent du spectacle ! Aujourd’hui, Roland gagne sa vie en exerçant sa discipline au cours d’événements d’entreprises donc mais aussi pour les particuliers, dans les restaurants et pour l’Agence 5e Acte au musée Grévin. En une année, il a réussi à construire un joli réseau. La clé de la réussite ? Le bagout, accessoire indispensable de tout magicien. Et le talent, évidemment ! Car Roland a beau être un sacré parleur, il est avant tout un excellent magicien, bosseur et obstiné. « Quand j’ai décidé de devenir professionnel, je me suis dit qu’il fallait que je prenne des cours de magie, m’explique Roland. Seul, on peut arriver à un certain niveau, mais il faut vite un regard extérieur pour nous guider, pour affiner les techniques et améliorer les gestes ».

A peine sa phrase terminée, il sort sa carte bleue de son portefeuille pour la tendre au serveur du bar où nous déjeunons. Il la fait disparaitre entre ses mains, puis réapparaître quelques secondes plus tard. Savoureuse récompense, il obtient un joli rire teinté d’admiration en guise de remerciement. Le close-up est sa spécialité. Cette magie de proximité, faite à quelques centimètres des yeux du spectateur est certainement l’une des plus impressionnantes. Les moindres accrocs et maladresses sont perceptibles. Mais quand l’effet est réussi, le retour est immédiat. « Il faut bien l’avouer, il y a une certaine forme d’orgueil dans ma démarche, m’avoue Roland. Je ne m’en cache pas : j’aime quand on me dit que je suis bon ! Mon plaisir est de voir les gens impressionnés, surpris par mes tours… Et le plus exaltant dans ma pratique, c’est lorsque j’arrive à ne plus du tout penser à la technique. A ce moment-là, je fais vraiment de la magie ». […]

Roland a joué sur plusieurs scènes parisiennes, dont celle de l’Européen et des Trois Baudets. Aujourd’hui, il travaille sur son propre spectacle « Des choses étranges ». Touche après touche, le projet avance. Entre deux prestations, Roland le travaille et le peaufine amoureusement. La grande première, elle, aura lieu en 2012.

Si vous aussi, vous vous reconnaissez parmi ces gens qui réussissent, n’hésitez pas à laisser un commentaire et nous faire part de votre expérience.

Ce contenu a été publié dans Non classé, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , , , , , , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Une réponse à Le magicien

  1. Akitsuki dit :

    Merci Pascale pour tes articles toujours si agréables à lire.

    Aki.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Notifiez-moi des commentaires à venir via email. Vous pouvez aussi vous abonner sans commenter.