Les records de Yannis Kouros

Détenteur de records du monde en ultra marathon, Yiannis Kouros, Australien d’origine grecque est un homme atypique affublé d’un mental exceptionnel. Il remporte des records par dizaines qui semblent inaccessibles au commun des ultra  fondeurs, sans cesse en quête de nouveaux défis. Il est capable de pousser son corps à son extrême limite.

Afin de mieux comprendre ce qui motive Yiannis Kouros, laissons-le s’exprimer sur ses exploits :

« Les records du monde, je les ai presque tous en ultra marathon. Sur la route du 200 au 1 600 km. Sur la piste, du 200 au 1000 km. Et aussi tous les recours en temps, du 12 heures aux 10 jours sur la route .Et du 24 heures aux 6 jours sur la piste. Plus que la victoire, ce sont les records que je recherche. J’aime pousser sans cesse les limites de l’homme en endurance. »

« Pour moi, la course de fond n’est pas seulement un exercice physique, mais plus un acte métaphysique. J’ai besoin de méditer avant de m’élancer sur la route. Et cette méditation, je la travaille en peignant, en jouant de la musique ou en écrivant des poèmes. Quand on court une épreuve de plusieurs jours, la plus grande difficulté est d’arriver à quitter mentalement la course pour s’échapper vers ses propres pensées; Il faut être capable de ne pas écouter son corps, ne pas entendre la douleur, sans quoi il est vite impossible de continuer. Pour cela, j’ai besoin de quitter mon enveloppe corporelle et d’atteindre un état presque second. Je cours alors en pensant à des tas de choses, mon enfance, mon avenir, ma famille mais surtout jamais à mon corps. »

Son entraînement se fait principalement dans sa tête et il avoue peu courir entre deux épreuves : « Il peut m’arriver de rester plusieurs mois sans rien faire. Je pars du principe qu’il est impossible d’accumuler assez de kilomètres pour être physiquement prêt pour une course de 24 heures, 100 km ou 10 jours. Donc, j’en fais le minimum. Et je me concentre sur l’essentiel, la méditation. En général, je recommence à courir deux semaines avant une compétition, à raison de deux sorties quotidiennes. Je me contente souvent de 20 à 22 km par séance, en variant les allures, mais sans jamais dépasser la valeur d’un marathon par jour. En fait, je cherche seulement à remettre en route mon système cardio-vasculaire.  »

« Il n’existe pas de limite à l’endurance, je pourrais très bien courir une année entière. Mes jambes me porteraient, je le sais, et la tête, ça se travaille. »

Ce contenu a été publié dans Non classé, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

5 réponses à Les records de Yannis Kouros

  1. LANDRET Michel dit :

    Organisateur des 48 Heures Pédestres de Surgères, j’ai eu la chance de côtoyer Yiannis
    et de vivre les records exceptionnels qu’il y a établis.
    Un homme tout à fait inaccessible pendant la course puisqu’il était toujours « en plein dedans » comme il se dit dans un langage sportif.
    Comme plusieurs collègues de cette organisation, je suis particulièrement heureux de l’avoir connu.

  2. Yannis Kouros est la personnification même de l’idéal de l’ultra marathonien.

    C’ est une légende vivante sur toute la planète ultra.

    Un seul mot; respect!
    Salutation à Michel et bravo pour toutes ces belles années à Surgères.

  3. Mathilde dit :

    Je suis impressionné par ses records. Moi qui commence tout juste à courir le marathon. Je ne pensais pas que l’homme était physiquement capable de courir autant en couvrant une telle distance.

  4. Denis Orsini dit :

    Bravo pour ce très bel article sur Yiannis Kouros , pour moi cet homme est le plus grand sportif dans l ultra endurance , et pas simple déjà d aller chercher un de ses très nombreux records impressionants .
    En tant qu aventurier je rejoins Yiannis sur le fait que c est beaucoup plus important de gagner des records de plus , que de faire des compétitions.
    Je suis tout à fait d accord aussi sur le fait que l on peut faire des aventures sportives sans entraînements ou presque , je me suis aperçu de ce fait que cet année .
    J espère m attaquer a des records de Yiannis , je ne sais pas quand et si j y arriverai , mais l aventurier que je suis fera des tentatives .
    Bravo à Yiannis pour tous ses exploits .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Notifiez-moi des commentaires à venir via email. Vous pouvez aussi vous abonner sans commenter.